LAMPES > GLOSSAIRE

389

esl-france.com PARTOUT AVEC VOUS

Tarifs professionnels HT au 2 mai 2017 - Validité des prix : nous consulter - Photos non contractuelles.

GLOSSAIRE LAMPES

L UV STOP Sur l emballage des lampes halogènes se trouve souvent la mention « UV Stop ». En fait, les lampes sont équipées d un verre spécial, absorbant le rayonnement ultraviolet indésirable. Ce procédé réduit de 80 % le pouvoir décolorant dû à l ultra- violet.

LUMIÈRE ET RAYONNEMENT La lumière est un rayonnement électromagnétique qui marque l œil humain et lui permet ainsi d être vue. Le rayonnement visible se situe entre 380 et 780 nm.

LE FLUX LUMINEUX C est l éclat de la lumière qui exprime en lumens (lm) la quantité de lumière émise par une source dans toutes les directions.

L INTENSITÉ LUMINEUSE C est la densité lumineuse projetée dans une direction donnée. Elle s exprime en candelas (cd).

L ÉCLAIREMENT Il mesure l effet d une source lumineuse sur une surface déterminée. Il s exprime en lux (lx). 1 lux est l éclairement d une surface de 1 m2.

LA TEMPÉRATURE DE COULEUR C est la couleur apparente émise par une source lumineuse. Elle s exprime en Kel- vin (K). Les lumières de teintes chaudes tirent sur le jaune-rouge et ont une tempé- rature de couleur de 3 000 K. Les lumières de teintes froides tirent sur le bleu-violet et ont une température de couleur de 5 000 à 10 000 K.

L EFFICACITÉ LUMINEUSE C est en quelque sorte le rendement d une lampe. Elle s exprime en lumens par watts (lm / W).

INDICE DE RENDU DES COULEURS Il est obtenu à partir d un ensemble de huit couleurs tests usuelles. Il s exprime en indice de rendu des couleurs (IRC) ou en rendu des couleurs (Ra) et permet d éva- luer les caractéristiques du rendu des couleurs d une lampe. Sa valeur théorique maximale est 100.

APPRÉCIATION DE BASE D UN IRC Ra de 50 à 60.........................Mauvais Ra de 60 à 70.........................Médiocre Ra de 70 à 80.........................Passable Ra de 80 à 90.........................Bon Ra de 90 à 100.......................Très bon

LE SPECTRE La lumière solaire blanche se compose d ondes électromagnétiques de différentes longueurs. Le fait de faire traverser un verre prismatique par un mince rayon lumi- neux donne un spectre de couleurs semblable à celui d un arc-en-ciel. Chaque couleur représente une longueur d onde bien précise. Toutes les ondes regroupées donnent une lumière blanche. Les objets colorés sont perçus dans leur couleur naturelle seulement si la couleur correspondante est présente dans le spectre de la source lumineuse.

LA DURÉE DE VIE La durée de vie d une lampe dépend de nombreux facteurs d utilisation, c est pour cela qu elle est difficile à maîtriser. La durée de vie indiquée sur les lampes est une valeur moyenne constatée après essais sur un grand nombre de lampes identiques. Sous une tension continue, la durée de vie peut être réduite de moitié. Pour les lampes halogènes, il est nécessaire que la connexion soit parfaite entre les contacts électriques de la lampe. Une sous ou surtension peut inévitablement noircir plus rapidement la lampe et la durée de vie s en trouve fortement réduite.

L ÉNERGIE DES FLUOS COMPACTS 7 W .......................40 W (lampe classique) 11 W .....................60 W (lampe classique) 15 W .....................75 W (lampe classique) 20 W .....................100 W (lampe classique) 23 W .....................120 W (lampe classique)

L ÉNERGIE DES HALOGÈNES CLASSE ÉCO 18 W .....................25 W (lampe classique) 28 W .....................40 W (lampe classique) 42 W .....................60 W (lampe classique) 53 W .....................75 W (lampe classique) 70 W .....................100 W (lampe classique)